« J’apprends à nager » : des cours gratuits pour les enfants de 4 à 12 ans

Votre enfant a entre 4 et 12 ans et ne sait pas encore nager ? Afin de lui permettre d’acquérir les compétences nécessaires pour évoluer dans l’eau en toute sécurité, le ministère des Sports renouvelle le dispositif « J’apprends à nager » qui propose des cours gratuits de natation donnés par des professionnels de la Fédération française de natation (FFN).

L’objectif est de favoriser l’accès à la pratique sportive aquatique afin de prévenir les risques liés à la baignade et d’éviter ainsi celui de la noyade.

Le dispositif s’adresse aux enfants âgés de 4 à 12 ans ne sachant pas nager, avec un accès prioritaire à ceux résidant dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) et dans les zones de revitalisation rurale (ZRR).

Les cours sont gratuits (une assurance est obligatoire) et dispensés par un professionnel de la FFN.
Le programme consiste en un stage d’apprentissage de la natation de minimum 10 heures avec des séances de 30 minutes à 1 heure selon le niveau et l’âge des enfants. Les groupes sont constitués de 15 enfants maximum pour les 6 à 12 ans et de 10 enfants maximum pour les 4 et 5 ans.

Pour inscrire votre enfant (dans la limite des places disponibles), consultez la liste des sites FFN J’apprends à nager qui proposent cette opération, régulièrement mis à jour. Vous y trouverez l’adresse de la structure organisatrice proche de chez vous et l’adresse électronique de la personne à contacter.
À la fin du stage d’apprentissage, les enfants ayant développé les compétences nécessaires sont invités à se présenter au test du « Sauv’nage« . Le diplôme leur permettra de pratiquer les activités aquatiques et nautiques en toute sécurité.

À savoir :
Ce dispositif s’inscrit dans le cadre du plan interministériel « Aisance aquatique  » mis en place par le ministère des Sports pour enrayer l’augmentation du nombre de noyades accidentelles en France, notamment chez les moins de 6 ans.

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés